Poème de pleine conscience

« La Maison d’Hôtes » de Rumi

 

Cet être humain est une maison d’hôtes.

Chaque matin, une nouvelle arrivée.

 

Une joie, une dépression, une méchanceté, 

une conscience momentanée survient

Tel un visiteur inattendu.

Accueillez-les et choyez-les tous !

Même s’ils sont une foule de chagrins

qui vident violemment votre maison

de son mobilier,

 

Traitez néanmoins chaque hôte honorablement.

Il se pourrait qu'il fasse place nette

à de nouveaux délices.

La pensée sombre, la honte, la malveillance,

Accueillez-les à la porte en souriant,

et invitez-les à entrer.

 

Soyez reconnaissant envers tous,

Car chacun d’eux a été envoyé

de l’au-delà pour vous guider.

poème de Rumi

Écrire commentaire

Commentaires: 0