Lâcher prise selon Zhuang Zi

L’intuition et la créativité ne surviennent que lorsque nous parvenons à lâcher prise.

 

Ziqing est menuiser. Il est très doué pour sculpter le bois en un instrument de musique appelé à cette époque Ju. Les gens sont étonnés par le Ju fabriqué par Ziqing et pensent qu'il s'agit là d'une réalisation divine.

 

La nouvelle parvient aux oreilles du prince du Lu, qui fait venir Ziqing et lui demande : "Quelles techniques est-ce que vous utilisez pour fabriquer le Ju ?" Ziqing répond alors : "Je ne suis qu'un simple menuiser. Je n’utilise aucune technique particulière. Par contre, j’ai appris par ma propre expérience, et quand je fabrique le Ju, je suis très concentré. Je pratique le Zhaijie (un rituel des temps anciens qui consiste à manger végétarien, à ne pas boire d'alcool et à pratiquer l’abstinence sexuelle) pour calmer mon esprit. Le 3ème jour de Zhaijie, je ne pense plus à la réussite, aux titres officiels et aux rétributions. Le 5ème jour de Zhaijie, les critiques et les louanges ne sont plus importantes pour moi. Le 7ème jour de Zhaijie, je suis dans un état d’oubli de soi. A ce moment là, dans mon esprit, je ne pense plus aux souverains, au Ju destiné au gouvernent impérial ; je ne pense plus aux récompenses et aux punitions. Et j’entre dans le forêt, j’observe les qualités des bois, je choisis avec soin le bois qui a la forme la plus adaptée pour fabriquer le Ju. Une fois que j’ai un plan bien arrêté, je commence à fabriquer l’instrument. Sinon, je ne le fais pas. Je reste en harmonie avec la nature. C’est peut-être à cause de cela que les gens pensent que ce que je fabrique est l'oeuvre des artisans divins."

 

梓庆削木为锯,锯成,见者惊犹鬼神。鲁侯见而问焉,曰:“子何术以为焉?”对曰:“臣工人,何术之有!虽然,有一焉。臣将为锯,未尝敢以耗气也,必齐以静心。齐三日,而不敢怀庆赏爵禄;齐五日,不敢怀非誉巧拙;齐七日,辄然忘吾有四枝形体也。当是时也,无公朝,其巧专而外骨消;然後入山林,观天性;形躯至矣,然後成见锯,然後加手焉;不然则已。则以天合天,器之所以疑神者,其是与"!

Partagez cet article !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Allegra (jeudi, 10 mai 2018 21:29)

    Merci Weijia pour cette belle histoire!