Han Shan, le poète chinois de l'école chan (zen en japonais) ?

Connaissez-vous Han Shan, le poète chinois de la dynastie Tang au style oral et direct ?

Taichi magazine

L'école chan (zen en japonais) est une voie bouddhique parmi d’autres. Elle vise l’illumination soudaine ou progressive, qui ne passe pas par le raisonnement ou la dévotion mais par la méditation. Cette expérience et difficilement transmissible par le discours. Seule la poésie, la musique et la peinture peuvent, au moins, en indiquer le chemin.

Han Shan 寒山 (VIIe-VIIIe après J.C.), personnage légendaire, est un poète et ermite chinois. Des bouddhistes et des taoïstes ont revendiqué son appartenance religieuse. Quant à son œuvre, elle n'a été redécouverte qu'au début du XXe siècle. Le style de son œuvre est direct et oral.

 

Parler de nourriture ne remplit pas le ventre,

Parler de vêtement n’évite pas le froid,

Pour se remplir le ventre, il ne faut que du riz,

Et se vêtir d’habits pour se garder du froid.

La pensée est bornée ; faute de le comprendre,

S’adresser au Bouddha vous paraît difficile.

Recevez en vous-même et voici le Bouddha,

Ne tournez plus la tête pour regarder dehors.

 

说食终不饱  说衣不免寒

饱吃须是饭  着衣方免寒

不解审思量  只道求佛难

回心即是佛  莫向外头看

Partagez cet article !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Écrire commentaire

Commentaires : 0